les poesies d amour

les poesies d amour 

Trouvez dans notre blog de poème d amour des jolies poèmes d’amour pour dire je t’aime à la personne de votre vie.

les poesies d amour

poèmes d’amour 1 : 

Jamais voir finir
y a des jours qu’on aimerait ne jamais voir finir, 
des heures qu’on voudrait interminables… 
Il y a de ces instants qu’on aimerait figer, 
de ces joies qu’on voudrait immortaliser… 
Le temps manque, mes amis, le temps fuit… 
Tant de choses à faire, tant de choses à dire… 
On voudrait souvent que les mois contiennent cinquante jours… 
On aimerait tout le temps laisser plus de temps à l’amour… 
On souhaiterait aussi se moquer des délais… 
Dire merde à tous ceux qui nous pressent… 
Et nous compressent sous des heures, des minutes, des secondes… 
J’ai envie de me donner bonne conscience, 
et pas le temps de m’en donner les moyens… 
J’ai envie d’écouter le silence, mais le bruit du temps revient… 
Je m’excuse pour tous les instants que je ne vivrai jamais… 
Je m’excuse pour ce qui n’existera pas… 
Il y a des gens qui arrivent à tuer le temps… 
A mon avis il est déjà mort… 
Rattrapé depuis longtemps, par tous ceux qui lui courent après… 
Pourquoi se dépêcher, si c’est pour vivre des instants bâclés… 
Pourquoi n’aurait-on pas le droit, de temps en temps, de profiter… 
Le temps est mort, mes amis, le temps est décédé… 
A mon sens, il serait avisé de cesser de vouloir l’attrapper… 
A moins de vouloir le suivre, et de se faire entraîner… 
Pour au final s’arrêter… Terminus… 
Si vous voulez un conseil… 
Jetez votre montre, gardez vos idées… 
Le monde a le temps, il n’est pas pressé… 
Il y a mille ans qu’il tourne… Il vous attendra, soyez sans crainte… 
A mesure que le temps passe, je mesure le temps qui passe… 

poèmes d’amour 2 : 

L’amour dans l’air : 
Je me barre y’a de l’amour dans l’air 
L’idée est d’aimer à tord et à travers 
J’ai oublié le mode d’emploi près du lampadaire, 
six pieds sous terre 
Je me barre y’a d’l’amour dans l’air 
Je claque la porte comme on claque une affaire 
On part tous d’un rêve pour bouffer la poussière 
Il était une fois pour s’écraser à terre 
Mon lasso a craqué en voulant rendre fier 
Je me barre y’a d’l’amour dans l’air 
On offre des fleurs d’une seule couleur 
Egorgées sans pudeur 
On s’envole ici pour finir de l’autre côté 
Permettez-moi de rajouter que l’histoire est condamnée 
Un jour ou l’autre on se fera bouffer. 
Je me barre y’a d’l’amour dans l’air 
On oublie seulement que le seul calvaire sera qu’un jour 
la terre tournera à l’envers -Un croche pied au courant d’air-

You must be logged in to post a comment Login